Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Empruntez la route de la musique et du mouvement aux 4 coins du monde. Avec poésie et humour.

Voyagez Danse - Le Journal d'Agatha Jones

Empruntez la route de la musique et du mouvement aux 4 coins du monde. Avec poésie et humour.

Musique et pouvoir

com

 

Les pouvoirs de la musique ont été mis en avant par les travaux de Bernard Sève, dans son ouvrage "POUVOIRS DE LA MUSIQUE : DE L’EMPRISE A L’ALTERATION"  

 

Pouvoir de mobilisation corporelle  

C’est le pouvoir le plus évident, celui de la concentration des énergies corporelles. « La musique canalise, homogénéise et fusionne les mouvements éparpillés du corps humain », précise Bernard Sève, en nous donnant l’exemple du marcheur solitaire. Ce dernier chante pour faciliter et dynamiser sa marche.

Pouvoir de liaison des mouvements de différents sujets

La résonance entre la musique et le corps fédère et réunit les différents sujets. C’est notamment le cas des chants de travail, comme les chants des marins et les work songs des esclaves. C’est aussi le cas les chants de marche ou les musiques de danse, qui sont cette fois envisagées dans leur aspect collectif.

La musique a donc le pouvoir de réunir les individus pendant l’effort, mais aussi pendant les temps de repos.

Pouvoir de réunion des sujets, lien social débordant le lien de travail

C'est le moment où le chant se prolonge au-delà du travail. Le work song des esclaves cède le pas au negro spiritual. Bernard Sève cite l’exemple des hymnes nationaux :

« La Marseillaise n'est plus chantée pour foncer sur l'ennemi, mais pour manifester solennellement l'appartenance à une nation (…) la musique y est infiniment plus fondamentale que les paroles, et c'est la musique qui crée, seule, l'émotion très particulière que suscite chez beaucoup l'audition, même purement instrumentale de leur hymne national. »

En d’autres termes, la musique crée un repère collectif et identitaire. Aujourd’hui, les rassemblements techno ou encore les récents Flash mob, ces mobilisations éclairs lancés sur Internet, en donnent un exemple moderne.

Pouvoir de fixation de l'attention sur un texte, de vivification et de mémorisation

Jusqu’à présent, nous nous sommes attardés sur les pouvoirs de la musique, sans pour autant évoquer le rôle clé des paroles. Quand le texte est chanté, il prend du relief par le rythme. On y accorde une attention particulière. Ce n’est pas par hasard si on choisit des transmettre des valeurs éducatives aux enfants en leur chantant des comptines. Dans certaines cultures, comme celle des Yorubas, au Bénin et au Nigeria, le chant permet de raconter la vie locale, de briser des tabous de société, ou de dénoncer des problèmes actuels, sans choquer son auditoire (ne dit-on pas que la musique adoucit les mœurs ?)

« Rythmer un texte facilite sa mémorisation, et très souvent, c'est l'air qui nous permettra de retrouver les paroles et non l'inverse. »

Pouvoir de communication

La musique est un langage qui permet de réunir des individus de cultures différentes. Les paroles exprimant souvent un mode de vie et une réalité sociale, elle peut être aussi un moyen commode pour les visiteurs d’apprendre les réalités du terrain dans leur contexte.

 

Grâce à ses pouvoirs, la musique assiste les Hommes dans leur quête identitaire et dans leur socialisation.