Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Empruntez la route de la musique et du mouvement aux 4 coins du monde. Avec poésie et humour.

Voyagez Danse - Le Journal d'Agatha Jones

Empruntez la route de la musique et du mouvement aux 4 coins du monde. Avec poésie et humour.

Rat des villes et rat des champs

com
Rat des villes et rat des champs

On se souvient tous de cette fable de notre enfance. Un rat que se sentait heureux en ville et l'autre dans les champs.

Dans la communauté de Valence, rats des villes et rats de champs se côtoient et se tolèrent. Valence est la troisième ville d'Espagne. La banlieue de Valence n'a rien à voir avec la banlieue d'une grande ville française. A 10 min de Valence, c'est la campagne que vous rencontrerez si vous prenez la voiture.Quand vous échappez de Valence, vous croiserez premièrement les artichauts, les salades, et rapidement vous rencontrez les orangers.

En moins d'un an de vie en Espagne, j'ai bu autant d'oranges pressées que dans toute ma vie de parisienne. Je mange des oranges, comme je mangeais les mangues du Bénin ou la maracuya de Colombie.

Bref, revenons à nos montons. Le rat de champs et le rat des villes. Le premier vous enseignera à aimer la vie en famille, à visiter les ainés du villages, à faire une petite marche avec eux....il vous enseignera à tolérer les enfants qui râlent et qui crient. Le village est une grande famille dont les membres s'aiment, se jalousent ou se rivalise, comme au sein d'une fratrie.

Le rats des ville, lui, n'est pas trop branchés "vieux et miochards", mais il est ouvert sur les différentes cultures qui se côtoient dans la ville. Contrairement au rat des champs, il tolère aisément les émigrés et les homosexuels.. La rat des villes aime la vie en couleurs ! Enfin, pas trop non plus. Le gris reste la couleur qui domine la cité. La pollution et les immeubles donnent le ton. Il en oublie le rose du crépuscule, le vert de la chlorophylle o le blanc de la Lune.

Le rat des champs, lui, ne jure que par des tonalités vives. Ce qui l'aime, lui, c'est avoir le teint pâle (mais bronzé) dans un champs d'arbres fruitiers en fleurs.

Qu'il soit blanc ou noir, petit ou gros, le rat des villes ne tient pas à faire la connaissance de son voisin. Il ne veut surtout pas avoir affaire à lui. Il préfère ne pas diner que sonner à la porte d'à côté pour demander un œuf. Par contre, il ne rencontre aucun problème pour tailler la bavette avec le parfait inconnu du troquet du coin.

Finalement, nous aimons ce que nous connaissons et ce à quoi nous sommes habitués. On dit que le goût des couleurs ne se discute pas. Certes. Toutefois, il s'apprend. Au début de l'averse, on déteste la pluie. On la subit. Puis quand l'horizon fait place aux 7 couleurs de l'arc-en-ciel, on comprend que le jeu en valait la chandelle.